La pêche

Télécharger fichier

Les premières traces de la présence de la pêche remontent à 4000 ans avant notre ère en Chine. Les Chinois améliorèrent l’espèce puis, suivant la route de la soie, elle passa par la Perse, Prunus Persica, d’où l’origine de son nom, puis l’Arabie, la Mésopotamie et enfin l’Égypte.

La saison des pêches se situe entre début juin et fin septembre. La majorité des cultures se font à 70% avec des pêches à chair jaune contre 30% à chair blanche (plus savoureuse, mais plus fragile lors du transport).

Le poids moyen d’une pêche est de 100 g et elle contient environ 40 calories.
La pêche et la nectarine sont deux fruits presque identiques qui regorgent de vitamines, de fibres alimentaires et d’anti-oxydants. Pour bénéficier au mieux de ses qualités il faut manger la pelure, car celle-ci contient 2 à 2.5 fois plus de composés que la pulpe.

Comment cuisiner la pêche

La pêche peut être cuisinée de divers façon :
• Grillée au four ou barbecue
• En glace ou sorbet
• Toute forme de pâtisserie
• En coulis, confiture, gelée, compote, chutney
• Fraîche nature ou dans une salade de fruits
• En cocktail comme la Sangria
• En entrée avec du jambon cru
• Dans une salade de cresson ou de mesclun
• Poêlée au beurre avec poivre ou piment d’Espelette
• Sans oublier la pêche Melba

Santé

La pêche peut-être responsable d’une allergie orale qui est la réaction allergique à certaines protéines végétales. Ce trouble touche certaines personnes allergiques aux pollens. Celles-ci présentent des démangeaisons et des sensations de brûlure à la bouche, aux lèvres et à la gorge après avoir consommé ou touché l’aliment contaminé. Les symptômes peuvent disparaître en quelques minutes. Cette réaction est souvent bénigne : en l’absence d’autres symptômes, la consommation de pêches n’a pas besoin d’être évitée.

La cuisson dégrade les protéines allergènes : les personnes sensibles à ce syndrome peuvent donc consommer la pêche cuite.

Chutney pêches au gingembre

Nettoyer, peler, émincer 200g d’oignons et 4cm de gingembre frais. Après avoir rincé 1kg de pêches et 1 piment fort, les émincer. Mettre le tout dans une marmite, ajouter le jus d’1 citron, 100g de miel de fleurs, 10cl de vinaigre de pomme, du sel et du poivre, puis cuire à feu doux pendant 2 heures. Une fois prêt, mettre dans un bocal et le fermer.

Cette recette peut être gardée pendant 6 mois au frais.

Pêches Melba

Dans une casserole, préparer du sirop avec 1l d’eau, 200g de sucre en poudre et 1 gousse de vanille fendue en long. Plonger 4 pêches jaunes ou blanches pelés dans du bouillon frémissant et les pocher durant une dizaine de minute, puis les égoutter et les couper en 2 pour les dénoyauter. Prendre 200g de framboises, garder quelques uns pour le décor avant de mixer le reste avec 1cs de sucre glace et 1/2 jus de citron afin d’obtenir un coulis. Le mettre au frais. Nettoyer 200g de framboises et les garder. Faire monter en chantilly 20cl de crème liquide très froide. Dans un coupe, disposer un peu de coulis, 1 boule de glace (au parfum que vous voulez) et 2 demi-pêches pochées. Remettre un peu de coulis, de la chantilly et 2-3 framboises.

À déguster avec gourmandise et modération !

Magret de canard aux pêches

Faire dorer 2 magrets de canard pendant 8-10mins côté peau dans une poêle, puis jeter le gras. Cuire 4-5mins de l’autre côté et les garder au chaud. Déglacer la poêle avec 10cl de vinaigre de fruit, puis mettre 2cs de sucre brun, 1,2kg de pêches en quartiers, 2 bâtons de cannelle, 4 étoiles de badiane, 4 clous de girofle, du sel et du poivre. Dorer le toute à feu vif. Trancher le magret puis mettre les pêches et arroser avec le jus. Servir une fois fait.

S’accompagne très bien avec du riz.

Par |2018-10-19T11:17:29+00:00octobre 19th, 2018|Catherine Garret, Edition culinaire, Histoires & Recettes|Commentaires fermés sur Pêche