tantale_72

 

Tantale et le supplice du désir
D’après Homère (IXème siècle avant notre ère), Odyssée

Tantale était roi de Lydie. On prétendait qu’il était aussi fils de Zeus. De par cette origine divine, il bénéficiait de multiples faveurs. Ami des dieux, ceux-ci l’invitaient même parfois à partager leur repas. Tantale aurait donc pu vivre dans une éternelle félicité. Hélas, cette situation privilégiée le gonfla d’orgueil jusqu’à lui faire perdre la tête.
Tantale trompa les dieux. À plusieurs reprises, il révéla aux humains les propos que tenaient les divinités sur l’Olympe. Et un jour, il alla jusqu’à dérober un peu d’ambroisie, la nourriture céleste, pour la faire goûter à ses amis.
Cette fois, ç’en était trop. Zeus ruina le royaume de Tantale et voulut le tuer de sa main. Mais Tantale, qui avait mangé de la nourriture divine, était devenu immortel. Zeus le condamna donc à un immortel supplice.
Aujourd’hui comme hier et comme demain, Tantale est plongé dans un marécage. Il a soif. Mais dès qu’il se penche pour boire, l’eau se retire. S’il parvient à en mettre quelques gouttes dans sa main, elles disparaissent avant d’atteindre sa bouche, et Tantale a plus soif que jamais.
À portée de son bras, il y a un arbre magnifique, chargé de poires, de pommes, de figues sucrées et de grenades bien mûres. Tantale a faim, une faim dévorante, aussi grande que sa soif. Mais dès qu’il tend la main, un coup de vent pousse la branche hors de sa portée.
Voilà le châtiment que Zeus a inventé pour celui qui a trompé sa confiance…