Comme le sel dans les plats
Conte roumain

Il était une fois un roi qui avait trois filles.
Un jour, le roi voulut les mettre à l’épreuve. Il demanda d’abord à sa fille aînée:
« Ma fille, comment est-ce que tu m’aimes ?
– Je t’aime, cher père, comme on aime le miel.
Le roi était très heureux de la réponse.
– Et toi, comment est-ce que tu m’aimes, ma fille ? a-t-il demandé à sa cadette.
– Je t’aime comme on aime le sucre, papa, répondit la cadette, et le roi était très heureux de la réponse.
Enfin, le roi demanda à sa benjamine:
– Et toi, ma petite, comment est-ce que tu m’aimes ?
– Comme on aime le sel dans les plats, papa ! »
Ses soeurs se mirent à rire et le roi fronça les sourcils.
– Tu as entendu tes soeurs comment elles m’aiment ? Comme on aime le miel et le sucre. Le miel et le sucre sont doux, mais le sel ? Tu es ingrate !
Le roi se mit en colère et lui dit de quitter le château. Elle partit toute triste. Après avoir marché longtemps, elle arriva à la cour d’un autre roi et elle commença à y travailler. Parce qu’elle était sage et travailleuse, la reine l’emmenait partout avec elle. Le fils du roi l’aimait beaucoup et décida de se marier avec elle. La date du mariage fut fixée et la fille demanda que son père soit invité. Mais elle ne dit pas qu’il était son père. Son père ne savait pas non plus qu’elle était l’épouse. Pour la fête du mariage, la fille s’arrangea avec les serviteurs pour que les plats servis pour son père soient différents de ceux servis pour les autres invités. Et elle les prépara elle-même. Quand les invités commencèrent à manger, ils disaient tous que les plats étaient délicieux. Seul le père de la jeune fille ne pouvait rien manger, car ses plats n’étaient pas bons du tout. Il demanda à goûter les plats des autres invités et il vit que leurs plats étaient délicieux. Alors le roi demanda :
« Pourquoi m’avez-vous invité, pour que je ne passe pas de bon temps ? Tous les invités ont des plats délicieux, et les miens ne peuvent pas être mangés.
La fille se leva et dit :
– J’ai préparé moi-même les plats pour le roi. Il est mon père. Nous étions trois soeurs et mon père nous a demandé comment nous l’aimions. Mes soeurs ont répondu : comme le miel et comme le sucre. Je lui ai dit que je l’aimais comme le sel dans les plats. Je pensais qu’on ne pouvait pas mieux aimer. Mon père était en colère et j’ai quitté son château. Avec du travail et la diligence je suis arrivée ici. Maintenant, je voulais montrer à mon père que personne ne peut vivre qu’avec du sucre et du miel, sans sel. Tous les plats pour mon père sont cuits avec du miel et du sucre, mais pas de sel. »
Le roi a ensuite admis qu’il ne savait pas apprécier la sagesse de sa fille et il lui a demandé pardon.
La jeune fille l’embrassa et tout le monde au mariage a passé trois jours et trois nuits inoubliables.