Bourrelets d’asperge
Fable contemporaine de chez nous (auteur inconnu)

Fine et svelte d’aspect
Sur ses hanches pourtant
Une asperge trouvait
Le gras trop abondant

Elle enviait la silhouette
Des brindilles fluettes
Qui aux modèles jouant
Se trémoussaient au vent

Alors elle entreprit
Une grève de l’estomac
Et brutalement se mit
A sauter ses repas

Plusieurs semaines durant
Tout substrat rejetant
Elle ne fit qu’absorber
Des litres d’eau entiers

Son tour de taille fondit
Mais plus elle maigrissait
Et plus dans son reflet
Elle se voyait bouffie

Alors elle poursuivit
Sa diète tortionnaire
Qui maniaque et sévère
En obsession finit

A force de compter
La moindre calorie
De soigner elle omit
Sa précieuse santé

Sa tête recourbée
Sa tige effilochée
Bientôt elle ne fut plus
D’asperge qu’un résidu

Ainsi quand vint le temps
En sauce d’être goûtée
Pas même un seul gourmand
Ne voulut la croquer !

Plutôt que de passer
Ses bourrelets en revue
Sans doute eût-elle dû
Apprendre à les choyer !