Le potiron

Télécharger fichier

Description et histoire

Les courges appartiennent à plusieurs espèces botaniques dotées d’une étonnante variabilité génétique, qui se traduit, chez les fruits, par d’innombrables formes et couleurs et aussi une grande diversité de tailles.

Le potiron (Cucurbita maxima), quant à lui, est plus ou moins aplati et sa couleur va d’un orange rougeâtre au bleu-gris en passant par le vert foncé. Sa peau est dure, ce qui explique sa capacité à la longue conservation. La chair du potiron est plus sucrée, savoureuse et moins filandreuse que celle de la citrouille (Cucurbita pepo).

Le potiron ‘Jarrahdale’ est une variété originaire de la ville de Jarrahdale en Nouvelle Zélande. Les fruits, fortement crénelés, possèdent une couleur atypique bleu-grise à l’automne qui tourne au beige pendant le stockage. La chair, orangée est typée et douce.

L’iron cup, ou courge Tetsukabuto, est une variété issue d’un croisement dont l’origine est japonaise. Elle donne des fruits ronds, légèrement aplatis, d’un poids de 1 à 2 kg, dont la chair jaune-orange possède une belle texture onctueuse à la cuisson, et un délicat goût de noix.

Conservation

Les potirons aiment être conservées dans un local chauffé avec un taux d’hygrométrie ambiant relativement faible. D’autre part, ils sont sensibles aux chocs et doivent être manipulés avec précaution.

Afin de peler facilement les potirons de longue garde, on peut les cuire entiers, soit dans de l’eau, soit au four après les avoir percés en plusieurs endroits pour laisser s’évacuer la vapeur d’eau. De cette façon, leur chair se détache aisément.

Les variétés de potirons se trouvent sur les marchés à partir du mois de février jusqu’au mois de mai.

Le potiron fait partie des légumes les plus intéressants en ce qui concerne l’apport de provitamine A. Il a une bonne densité en minéraux et oligo-éléments.

Utilisation

Le potiron Jarrahdale a une chair sucrée et dense qui convient au gratin, au soufflé ou aux tartes et aux confitures. On peut aussi le faire sauter ou le frire (voir recette beignets de potiron).

L’iron cup, ou courge Tetsukabuto, convient particulièrement aux mets asiatiques. On l’utilise pour frire et au four, pour la soupe et en légume à l’étouffée.

Parmi les aromates, persil, ail, gingembre, muscade, basilic et clou de girofle se combinent volontiers avec ce légume.

Recette de la fondue au potiron (pour 2 personnes) : cuire 250g de potiron dans un demi cube de bouillon et mixer en purée ; ajouter 150g de gruyère et chauffer le tout en remuant, comme pour une fondue traditionnelle. Mélanger une demi cc de maïzena à une cs de crème, puis ajouter à la fondue pour lier. Servir avec une louche sur des pommes de terre cuites en robe des champs.

Recettes

Beignets de potiron

Ingrédients pour 4 personnes
– 800 de jarrahdale
– Zeste d’un citron râpé,
– 6 cs de lait
– 220 g de farine
– 100g de sucre en poudre
– 40 gr de levure fraîche
– 1 gousse de vanille
– Sucre glace

Préparation
Éplucher le potiron et le couper en gros dés. Les mettre dans une casserole avec la moitié du lait, le sucre, la gousse de vanille préalablement fendue et le zeste de citron. Faire cuire, à couvert et à feu doux, pendant 20 minutes.
Retirez la gousse de vanille et réduire le contenu en purée. Laisser tiédir.
Ajouter la farine puis la levure préalablement délayée dans le reste de lait. Travailler jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. La laisser reposer à couvert pendant 1 heure.
Prélever des portions de pâte avec une cuillère à soupe et les faire tomber délicatement dans l’huile chaude. Laisser frire jusqu’à ce que les beignets soient bien gonflés. Les retirer avec une écumoire et les égoutter, au fur et à mesure, sur du papier absorbant. Les enrober de sucre glace. Servir aussitôt.

Potiron rôti à l’orange et la cannelle

Ingrédients pour 4 personnes
– 4 oignons rouges
– 1 petit potiron iron cup
– Sel et poivre
– 2 cs de sucre brun
– 2 oranges
– 4 cs d’huile d’olive
– 2 bâtons de cannelle, (piment)

Préparation
Réchauffer le four à 200 °C.
Partager les oignons en quatre. Couper le potiron en quartiers et en retirer les graines. Disposer les oignons et les quartiers de potiron sur une plaque chemisée de papier sulfurisé. Saler, poivrer et saupoudrer de sucre.
Presser la moitié des oranges, verser le jus sur les légumes et les arroser d’huile d’olive. Couper les oranges restantes en rondelles épaisses, puis les recouper en deux. (Fendre les piments et les épépiner).
Casser les bâtons de cannelle en morceaux. Répartir le tout sur les légumes. Faire rôtir au four durant une trentaine de minutes, tout en arrosant régulièrement de jus de cuisson.
Possibilité de servir avec de la volaille ou de l’agneau.

Description et histoire

Les courges appartiennent à plusieurs espèces botaniques dotées d’une étonnante variabilité génétique, qui se traduit, chez les fruits, par d’innombrables formes et couleurs et aussi une grande diversité de tailles.

Le potiron (Cucurbita maxima), quant à lui, est plus ou moins aplati et sa couleur va d’un orange rougeâtre au bleu-gris en passant par le vert foncé. Sa peau est dure, ce qui explique sa capacité à la longue conservation. La chair du potiron est plus sucrée, savoureuse et moins filandreuse que celle de la citrouille (Cucurbita pepo).

Le potiron ‘Jarrahdale’ est une variété originaire de la ville de Jarrahdale en Nouvelle Zélande. Les fruits, fortement crénelés, possèdent une couleur atypique bleu-grise à l’automne qui tourne au beige pendant le stockage. La chair, orangée est typée et douce.

L’iron cup, ou courge Tetsukabuto, est une variété issue d’un croisement dont l’origine est japonaise. Elle donne des fruits ronds, légèrement aplatis, d’un poids de 1 à 2 kg, dont la chair jaune-orange possède une belle texture onctueuse à la cuisson, et un délicat goût de noix.

Conservation

Les potirons aiment être conservées dans un local chauffé avec un taux d’hygrométrie ambiant relativement faible. D’autre part, ils sont sensibles aux chocs et doivent être manipulés avec précaution.

Afin de peler facilement les potirons de longue garde, on peut les cuire entiers, soit dans de l’eau, soit au four après les avoir percés en plusieurs endroits pour laisser s’évacuer la vapeur d’eau. De cette façon, leur chair se détache aisément.

Les variétés de potirons se trouvent sur les marchés à partir du mois de février jusqu’au mois de mai.

Le potiron fait partie des légumes les plus intéressants en ce qui concerne l’apport de provitamine A. Il a une bonne densité en minéraux et oligo-éléments.

Utilisation

Le potiron Jarrahdale a une chair sucrée et dense qui convient au gratin, au soufflé ou aux tartes et aux confitures. On peut aussi le faire sauter ou le frire (voir recette beignets de potiron).

L’iron cup, ou courge Tetsukabuto, convient particulièrement aux mets asiatiques. On l’utilise pour frire et au four, pour la soupe et en légume à l’étouffée.

Parmi les aromates, persil, ail, gingembre, muscade, basilic et clou de girofle se combinent volontiers avec ce légume.

Recette de la fondue au potiron (pour 2 personnes) : cuire 250g de potiron dans un demi cube de bouillon et mixer en purée ; ajouter 150g de gruyère et chauffer le tout en remuant, comme pour une fondue traditionnelle. Mélanger une demi cc de maïzena à une cs de crème, puis ajouter à la fondue pour lier. Servir avec une louche sur des pommes de terre cuites en robe des champs.

Recettes

Beignets de potiron

Ingrédients pour 4 personnes
– 800 de jarrahdale
– Zeste d’un citron râpé,
– 6 cs de lait
– 220 g de farine
– 100g de sucre en poudre
– 40 gr de levure fraîche
– 1 gousse de vanille
– Sucre glace

Préparation
Éplucher le potiron et le couper en gros dés. Les mettre dans une casserole avec la moitié du lait, le sucre, la gousse de vanille préalablement fendue et le zeste de citron. Faire cuire, à couvert et à feu doux, pendant 20 minutes.
Retirez la gousse de vanille et réduire le contenu en purée. Laisser tiédir.
Ajouter la farine puis la levure préalablement délayée dans le reste de lait. Travailler jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. La laisser reposer à couvert pendant 1 heure.
Prélever des portions de pâte avec une cuillère à soupe et les faire tomber délicatement dans l’huile chaude. Laisser frire jusqu’à ce que les beignets soient bien gonflés. Les retirer avec une écumoire et les égoutter, au fur et à mesure, sur du papier absorbant. Les enrober de sucre glace. Servir aussitôt.

Potiron rôti à l’orange et la cannelle

Ingrédients pour 4 personnes
– 4 oignons rouges
– 1 petit potiron iron cup
– Sel et poivre
– 2 cs de sucre brun
– 2 oranges
– 4 cs d’huile d’olive
– 2 bâtons de cannelle, (piment)

Préparation
Réchauffer le four à 200 °C.
Partager les oignons en quatre. Couper le potiron en quartiers et en retirer les graines. Disposer les oignons et les quartiers de potiron sur une plaque chemisée de papier sulfurisé. Saler, poivrer et saupoudrer de sucre.
Presser la moitié des oranges, verser le jus sur les légumes et les arroser d’huile d’olive. Couper les oranges restantes en rondelles épaisses, puis les recouper en deux. (Fendre les piments et les épépiner).
Casser les bâtons de cannelle en morceaux. Répartir le tout sur les légumes. Faire rôtir au four durant une trentaine de minutes, tout en arrosant régulièrement de jus de cuisson.
Possibilité de servir avec de la volaille ou de l’agneau.

Description et histoire

Les courges appartiennent à plusieurs espèces botaniques dotées d’une étonnante variabilité génétique, qui se traduit, chez les fruits, par d’innombrables formes et couleurs et aussi une grande diversité de tailles.

Le potiron (Cucurbita maxima), quant à lui, est plus ou moins aplati et sa couleur va d’un orange rougeâtre au bleu-gris en passant par le vert foncé. Sa peau est dure, ce qui explique sa capacité à la longue conservation. La chair du potiron est plus sucrée, savoureuse et moins filandreuse que celle de la citrouille (Cucurbita pepo).

Le potiron ‘Jarrahdale’ est une variété originaire de la ville de Jarrahdale en Nouvelle Zélande. Les fruits, fortement crénelés, possèdent une couleur atypique bleu-grise à l’automne qui tourne au beige pendant le stockage. La chair, orangée est typée et douce.

L’iron cup, ou courge Tetsukabuto, est une variété issue d’un croisement dont l’origine est japonaise. Elle donne des fruits ronds, légèrement aplatis, d’un poids de 1 à 2 kg, dont la chair jaune-orange possède une belle texture onctueuse à la cuisson, et un délicat goût de noix.

Conservation

Les potirons aiment être conservées dans un local chauffé avec un taux d’hygrométrie ambiant relativement faible. D’autre part, ils sont sensibles aux chocs et doivent être manipulés avec précaution.

Afin de peler facilement les potirons de longue garde, on peut les cuire entiers, soit dans de l’eau, soit au four après les avoir percés en plusieurs endroits pour laisser s’évacuer la vapeur d’eau. De cette façon, leur chair se détache aisément.

Les variétés de potirons se trouvent sur les marchés à partir du mois de février jusqu’au mois de mai.

Le potiron fait partie des légumes les plus intéressants en ce qui concerne l’apport de provitamine A. Il a une bonne densité en minéraux et oligo-éléments.

Utilisation

Le potiron Jarrahdale a une chair sucrée et dense qui convient au gratin, au soufflé ou aux tartes et aux confitures. On peut aussi le faire sauter ou le frire (voir recette beignets de potiron).

L’iron cup, ou courge Tetsukabuto, convient particulièrement aux mets asiatiques. On l’utilise pour frire et au four, pour la soupe et en légume à l’étouffée.

Parmi les aromates, persil, ail, gingembre, muscade, basilic et clou de girofle se combinent volontiers avec ce légume.

Recette de la fondue au potiron (pour 2 personnes) : cuire 250g de potiron dans un demi cube de bouillon et mixer en purée ; ajouter 150g de gruyère et chauffer le tout en remuant, comme pour une fondue traditionnelle. Mélanger une demi cc de maïzena à une cs de crème, puis ajouter à la fondue pour lier. Servir avec une louche sur des pommes de terre cuites en robe des champs.

Recettes

Beignets de potiron

Ingrédients pour 4 personnes
– 800 de jarrahdale
– Zeste d’un citron râpé,
– 6 cs de lait
– 220 g de farine
– 100g de sucre en poudre
– 40 gr de levure fraîche
– 1 gousse de vanille
– Sucre glace

Préparation
Éplucher le potiron et le couper en gros dés. Les mettre dans une casserole avec la moitié du lait, le sucre, la gousse de vanille préalablement fendue et le zeste de citron. Faire cuire, à couvert et à feu doux, pendant 20 minutes.
Retirez la gousse de vanille et réduire le contenu en purée. Laisser tiédir.
Ajouter la farine puis la levure préalablement délayée dans le reste de lait. Travailler jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. La laisser reposer à couvert pendant 1 heure.
Prélever des portions de pâte avec une cuillère à soupe et les faire tomber délicatement dans l’huile chaude. Laisser frire jusqu’à ce que les beignets soient bien gonflés. Les retirer avec une écumoire et les égoutter, au fur et à mesure, sur du papier absorbant. Les enrober de sucre glace. Servir aussitôt.

Potiron rôti à l’orange et la cannelle

Ingrédients pour 4 personnes
– 4 oignons rouges
– 1 petit potiron iron cup
– Sel et poivre
– 2 cs de sucre brun
– 2 oranges
– 4 cs d’huile d’olive
– 2 bâtons de cannelle, (piment)

Préparation
Réchauffer le four à 200 °C.
Partager les oignons en quatre. Couper le potiron en quartiers et en retirer les graines. Disposer les oignons et les quartiers de potiron sur une plaque chemisée de papier sulfurisé. Saler, poivrer et saupoudrer de sucre.
Presser la moitié des oranges, verser le jus sur les légumes et les arroser d’huile d’olive. Couper les oranges restantes en rondelles épaisses, puis les recouper en deux. (Fendre les piments et les épépiner).
Casser les bâtons de cannelle en morceaux. Répartir le tout sur les légumes. Faire rôtir au four durant une trentaine de minutes, tout en arrosant régulièrement de jus de cuisson.
Possibilité de servir avec de la volaille ou de l’agneau.