Le potimarron

Télécharger fichier

Téléchargement

Description

Le potimarron est une variété de courge voisine du potiron. Sa forme et son goût lui ont valu le surnom de courge châtaigne.

Son fruit a une forme de poire (piriforme) ou de toupie et sa couleur est orange vif à rouge brique ou même rose ou vert.

Le potimarron vert s’appelle aussi potiron japonais ou kabocha. Une fois coupé en deux, l’intérieur est bien orange, et ressemble à un potimarron classique. Au niveau du goût, c’est assez proche aussi.

Le potimarron est qualifié de « courge au trésor » parce qu’il contient deux fois plus de bêta-carotène que la carotte ce qui en fait un  aliment excellent pour la beauté du teint et la santé de la peau.

Histoire

Le potimarron était cultivé depuis des millénaires, mais son histoire n’est pas banale.

Les kabochas, une variété japonaise à l’écorce vert foncé striée de veines plus claires, aurait été introduit au Japon par des navigateurs portugais en 1541, qui l’auraient amené avec eux à partir du Cambodge. Une autre hypothèse existe et suggère que les japonais auraient créés les kabochas à partir de courges qui viendraient de Chine.

Le potimarron fut importé d’Extrême-Orient en Europe en 1957 par une famille Japonaise, et cultivé pour la première fois dans les Flandres. Il progressa bientôt parmi les réseaux d’Agriculture Biologique et devint l’un des fleurons de la ferme expérimentale de Sainte-Marthe en Sologne où furent sélectionnées et conservées plusieurs variétés dont un cultivar de couleur rouge vif.

De l’appellation « Potiron doux d’Hokkaïdo » (nom d’une île au nord du Japon), il devint « Potimarron » dans le langage populaire par la contraction des termes : « Potiron » et « Marron » en raison de sa saveur caractéristique rappelant le goût de la purée de châtaigne.

Conservation

La conservation de ce fruit est excellente jusqu’en avril de l’année suivante à température ambiante dans votre cuisine. Plus le fruit est stocké, plus sa teneur en sucre augmente. À la différence du potiron, il n’est pas nécessaire de retirer la peau du potimarron avant la cuisson.

Il est disponible de septembre à mars, avec un pic de production en novembre.

Utilisation

Sa chair et sa peau entrent dans la composition de nombreuses recettes culinaires.

Comme les potirons, les potimarrons peuvent être consommés en potage, au four avec de l’ail, frits ou en tarte. Ils sont parfaits pour les purées et les gratins, mais aussi pour les soufflés et les cakes. Le potimarron aime les épices type cannelle, gingembre, muscade…

Les potimarrons sont très riches en vitamines A,B,C,D et E, en oligo-éléments (phosphore, calcium, magnésium, fer, potassium, silicium, sodium), en sucres et en bêta-carotène.

Recettes

Soupe de potimarron vert à la cannelle

Ingrédients pour 6 personnes
– 1 potimarron vert
– 3 échalotes
– 1cs d’huile d’olive
– 1cs de cannelle
– 2cs de gingembre haché

Préparation
Laver le potimarron, le couper en deux, ôter les graines et le couper en dés sans le peler. Peler et émincer les échalotes.
Faire chauffer l’huile d’olive dans une sauteuse, ajouter les échalotes, le gingembre et la cannelle. Faire revenir 5 minutes. Ajouter les dés de potimarron, et laisser revenir encore 5 minutes. Couvrir d’eau, porter à ébullition et laisser frémir à couvert pendant 20 minutes, jusqu’à ce que les morceaux de potimarron soient cuits.
Mixer finement, rectifier si besoin l’assaisonnement, servir et saupoudrer chaque assiette d’un peu de cannelle.

Potimarron farci au four

Ingrédient pour 4 personne en entrée
– 2 petits potimarrons
– crème fraîche
– Lardons allumettes
– Petits morceaux de pain
– Gruyère râpé
– Piment d’Espelette

Préparation
Couper les potimarrons en deux, enlever les graines et couper la base superficiellement sans percer, afin qu’ils tiennent en place.
Garnir avec du gruyère râpé, une belle cuillère de crème fraîche, une couche de lardons crus, quelques morceaux de pain et une dernières couche de gruyère pour gratiner.
Passer au four 30-45 mins, tout dépend de la taille des potimarrons. Il faut qu’ils soient bien cuits. Transpercer l’un d’eux avec un couteau pour voir cela passe aisément.
À la sortie du four, assaisonner avec une pincée de piment d’Espelette. Tout est bon à manger, la peau y compris.

Description

Le potimarron est une variété de courge voisine du potiron. Sa forme et son goût lui ont valu le surnom de courge châtaigne.

Son fruit a une forme de poire (piriforme) ou de toupie et sa couleur est orange vif à rouge brique ou même rose ou vert.

Le potimarron vert s’appelle aussi potiron japonais ou kabocha. Une fois coupé en deux, l’intérieur est bien orange, et ressemble à un potimarron classique. Au niveau du goût, c’est assez proche aussi.

Le potimarron est qualifié de « courge au trésor » parce qu’il contient deux fois plus de bêta-carotène que la carotte ce qui en fait un  aliment excellent pour la beauté du teint et la santé de la peau.

Histoire

Le potimarron était cultivé depuis des millénaires, mais son histoire n’est pas banale.

Les kabochas, une variété japonaise à l’écorce vert foncé striée de veines plus claires, aurait été introduit au Japon par des navigateurs portugais en 1541, qui l’auraient amené avec eux à partir du Cambodge. Une autre hypothèse existe et suggère que les japonais auraient créés les kabochas à partir de courges qui viendraient de Chine.

Le potimarron fut importé d’Extrême-Orient en Europe en 1957 par une famille Japonaise, et cultivé pour la première fois dans les Flandres. Il progressa bientôt parmi les réseaux d’Agriculture Biologique et devint l’un des fleurons de la ferme expérimentale de Sainte-Marthe en Sologne où furent sélectionnées et conservées plusieurs variétés dont un cultivar de couleur rouge vif.

De l’appellation « Potiron doux d’Hokkaïdo » (nom d’une île au nord du Japon), il devint « Potimarron » dans le langage populaire par la contraction des termes : « Potiron » et « Marron » en raison de sa saveur caractéristique rappelant le goût de la purée de châtaigne.

Conservation

La conservation de ce fruit est excellente jusqu’en avril de l’année suivante à température ambiante dans votre cuisine. Plus le fruit est stocké, plus sa teneur en sucre augmente. À la différence du potiron, il n’est pas nécessaire de retirer la peau du potimarron avant la cuisson.

Il est disponible de septembre à mars, avec un pic de production en novembre.

Utilisation

Sa chair et sa peau entrent dans la composition de nombreuses recettes culinaires.

Comme les potirons, les potimarrons peuvent être consommés en potage, au four avec de l’ail, frits ou en tarte. Ils sont parfaits pour les purées et les gratins, mais aussi pour les soufflés et les cakes. Le potimarron aime les épices type cannelle, gingembre, muscade…

Les potimarrons sont très riches en vitamines A,B,C,D et E, en oligo-éléments (phosphore, calcium, magnésium, fer, potassium, silicium, sodium), en sucres et en bêta-carotène.

Recettes

Soupe de potimarron vert à la cannelle

Ingrédients pour 6 personnes
– 1 potimarron vert
– 3 échalotes
– 1cs d’huile d’olive
– 1cs de cannelle
– 2cs de gingembre haché

Préparation
Laver le potimarron, le couper en deux, ôter les graines et le couper en dés sans le peler. Peler et émincer les échalotes.
Faire chauffer l’huile d’olive dans une sauteuse, ajouter les échalotes, le gingembre et la cannelle. Faire revenir 5 minutes. Ajouter les dés de potimarron, et laisser revenir encore 5 minutes. Couvrir d’eau, porter à ébullition et laisser frémir à couvert pendant 20 minutes, jusqu’à ce que les morceaux de potimarron soient cuits.
Mixer finement, rectifier si besoin l’assaisonnement, servir et saupoudrer chaque assiette d’un peu de cannelle.

Potimarron farci au four

Ingrédient pour 4 personne en entrée
– 2 petits potimarrons
– crème fraîche
– Lardons allumettes
– Petits morceaux de pain
– Gruyère râpé
– Piment d’Espelette

Préparation
Couper les potimarrons en deux, enlever les graines et couper la base superficiellement sans percer, afin qu’ils tiennent en place.
Garnir avec du gruyère râpé, une belle cuillère de crème fraîche, une couche de lardons crus, quelques morceaux de pain et une dernières couche de gruyère pour gratiner.
Passer au four 30-45 mins, tout dépend de la taille des potimarrons. Il faut qu’ils soient bien cuits. Transpercer l’un d’eux avec un couteau pour voir cela passe aisément.
À la sortie du four, assaisonner avec une pincée de piment d’Espelette. Tout est bon à manger, la peau y compris.

Description

Le potimarron est une variété de courge voisine du potiron. Sa forme et son goût lui ont valu le surnom de courge châtaigne.

Son fruit a une forme de poire (piriforme) ou de toupie et sa couleur est orange vif à rouge brique ou même rose ou vert.

Le potimarron vert s’appelle aussi potiron japonais ou kabocha. Une fois coupé en deux, l’intérieur est bien orange, et ressemble à un potimarron classique. Au niveau du goût, c’est assez proche aussi.

Le potimarron est qualifié de « courge au trésor » parce qu’il contient deux fois plus de bêta-carotène que la carotte ce qui en fait un  aliment excellent pour la beauté du teint et la santé de la peau.

Histoire

Le potimarron était cultivé depuis des millénaires, mais son histoire n’est pas banale.

Les kabochas, une variété japonaise à l’écorce vert foncé striée de veines plus claires, aurait été introduit au Japon par des navigateurs portugais en 1541, qui l’auraient amené avec eux à partir du Cambodge. Une autre hypothèse existe et suggère que les japonais auraient créés les kabochas à partir de courges qui viendraient de Chine.

Le potimarron fut importé d’Extrême-Orient en Europe en 1957 par une famille Japonaise, et cultivé pour la première fois dans les Flandres. Il progressa bientôt parmi les réseaux d’Agriculture Biologique et devint l’un des fleurons de la ferme expérimentale de Sainte-Marthe en Sologne où furent sélectionnées et conservées plusieurs variétés dont un cultivar de couleur rouge vif.

De l’appellation « Potiron doux d’Hokkaïdo » (nom d’une île au nord du Japon), il devint « Potimarron » dans le langage populaire par la contraction des termes : « Potiron » et « Marron » en raison de sa saveur caractéristique rappelant le goût de la purée de châtaigne.

Conservation

La conservation de ce fruit est excellente jusqu’en avril de l’année suivante à température ambiante dans votre cuisine. Plus le fruit est stocké, plus sa teneur en sucre augmente. À la différence du potiron, il n’est pas nécessaire de retirer la peau du potimarron avant la cuisson.

Il est disponible de septembre à mars, avec un pic de production en novembre.

Utilisation

Sa chair et sa peau entrent dans la composition de nombreuses recettes culinaires.

Comme les potirons, les potimarrons peuvent être consommés en potage, au four avec de l’ail, frits ou en tarte. Ils sont parfaits pour les purées et les gratins, mais aussi pour les soufflés et les cakes. Le potimarron aime les épices type cannelle, gingembre, muscade…

Les potimarrons sont très riches en vitamines A,B,C,D et E, en oligo-éléments (phosphore, calcium, magnésium, fer, potassium, silicium, sodium), en sucres et en bêta-carotène.

Recettes

Soupe de potimarron vert à la cannelle

Ingrédients pour 6 personnes
– 1 potimarron vert
– 3 échalotes
– 1cs d’huile d’olive
– 1cs de cannelle
– 2cs de gingembre haché

Préparation
Laver le potimarron, le couper en deux, ôter les graines et le couper en dés sans le peler. Peler et émincer les échalotes.
Faire chauffer l’huile d’olive dans une sauteuse, ajouter les échalotes, le gingembre et la cannelle. Faire revenir 5 minutes. Ajouter les dés de potimarron, et laisser revenir encore 5 minutes. Couvrir d’eau, porter à ébullition et laisser frémir à couvert pendant 20 minutes, jusqu’à ce que les morceaux de potimarron soient cuits.
Mixer finement, rectifier si besoin l’assaisonnement, servir et saupoudrer chaque assiette d’un peu de cannelle.

Potimarron farci au four

Ingrédient pour 4 personne en entrée
– 2 petits potimarrons
– crème fraîche
– Lardons allumettes
– Petits morceaux de pain
– Gruyère râpé
– Piment d’Espelette

Préparation
Couper les potimarrons en deux, enlever les graines et couper la base superficiellement sans percer, afin qu’ils tiennent en place.
Garnir avec du gruyère râpé, une belle cuillère de crème fraîche, une couche de lardons crus, quelques morceaux de pain et une dernières couche de gruyère pour gratiner.
Passer au four 30-45 mins, tout dépend de la taille des potimarrons. Il faut qu’ils soient bien cuits. Transpercer l’un d’eux avec un couteau pour voir cela passe aisément.
À la sortie du four, assaisonner avec une pincée de piment d’Espelette. Tout est bon à manger, la peau y compris.