Le pâtisson

Télécharger fichier

Description

Les cucurbitacées sont originaires d’Amérique centrale, où les fruits et surtout les graines étaient consommés par les Indiens il y a environ 9’000 ou 10’000 ans.

En effet, le fruit du pâtisson est en forme de disque et présente un bord ondulé. Sa forme particulière, aplatie, rappelle celle d’une mitre d’évêque ou d’un bonnet d’empereur.

Le pâtisson se décline en plusieurs variétés : blanche, de couleur jaune vif ou orangée.

L’intérêt de ces courges d’été tient au fait qu’elles sont disponibles beaucoup plus tôt en saison. Avec leur chair aqueuse et rafraîchissante, elles se prêtent aussi à de nombreuses préparations culinaires.

Histoire

Les Européens découvrirent les courges à la suite des expéditions de Christophe Colomb dans le Nouveau Monde au XVIè siècle. De très nombreuses variétés trouvèrent leur place dans les jardins botaniques, avant d’être cultivées. Une grande part de leur évolution comme légumes s’est ensuite déroulée en Europe.

Le terme « pâtisson » est apparu au XVIIIe siècle ;  c’est un mot provençal qui vient du vieux français « pastitz », et qui est donné à cette petite courge parce qu’elle ressemble à un gâteau sorti d’un moule à festons.

Le pâtisson fait partie des courges d’été qui englobent la courgette, la courge à cou tors et tous les autres fruits des variétés de courges que l’on récolte avant leur pleine maturité . Le poids du pâtisson varie le plus souvent entre 1 et 2 kg mais le fruit du pâtisson blanc à maturité peut atteindre 25 cm de diamètre et peser jusqu’à 3 kg.

Conservation

La chair du pâtisson montre une plus grande valeur nutritive que celle de la courgette car elle est moins aqueuse que cette dernière. Du blanc laiteux au jaune foncé selon la variété, elle est ferme, légèrement sucrée et a un goût qui rappelle un peu celui de l’artichaut. À maturité, la chair, légèrement farineuse, devient un peu plus sucrée après quelques jours de conservation.

Conservez le pâtisson dans un endroit frais et sec, de préférence pas plus d’une semaine. Les gros pâtissons, quant à eux, se conservent plus longtemps grâce à une peau plus épaisse. Choisissez-les fermes, petits pour les consommer avec la peau ou plus gros pour les farcir. Si vous désirez les congeler, coupez-les en tranches ou en dés avant de les blanchir.

Les pâtissons sont disponibles sur les marchés à partir du mois de juillet jusqu’à septembre-octobre.

En plus de la vitamine A, 
le pâtisson présente aussi du zinc, du magnésium, du cuivre, du fer, et de la vitamine B, PP et C. Grâce à son éventail minéral et vitaminique bien diversifié, il participe efficacement à la couverture des besoins nutritionnels de l’organisme.

Utilisation

Ce légume s’emploie de différentes manières et se combine aisément avec d’autres légumes. On peut le couper en tranches fines ou en dés, puis le cuire à l’étuvée  ou le gratiner. On peut aussi le cuisiner comme la courgette, le blanchir, le farcir ou le préparer en soufflé; il accompagne volailles, viandes et poissons. Lorsque les pâtissons sont petits, il est possible de les confire au vinaigre (pickles) ou de les consommer crus, râpés dans une salade avec des carottes et de la betterave, ou en lamelles de petites dimensions, mélangées avec tomates, oignons ou échalotes, poivrons, olives, c’est délicieux.

On peut aussi servir les fleurs mâles (celles qui ne sont pas au bout du fruit) en salade, dans des omelettes ou ciselées sur des pâtes ; ou encore, les farcir avec une préparation à base de ricotta, de parmesan et œuf battu, assaisonnée de basilic ou d’une autre herbe de son choix.  Les tremper dans une pâte à beignets avant de les frire à la poêle.

En ce qui concerne l’assaisonnement, la marjolaine, le cumin, le persil, l’aneth, le romarin et la sarriette conviennent très bien à la courgette et au pâtisson. Les pâtissons ont un temps de cuisson relativement court : par exemple à l’eau bouillante, on les cuit pendant 15 minutes.

Recettes

Gratin de pâtisson

Ingrédients pour 4 personnes
– 2 pâtissons
– 1 kg de pommes de terre
– 1 échalote
– 1 sauce béchamel
– 1cs d’huile d’oilve
– Paprika
– Cumin
– Piment (facultatif)
– Sel, poivre
– Basilic
– 100g de gruyère râpé

Préparation
Préchauffé le four à 220°C.
Couper les pâtisson en 4, les évider, les peler et les couper en petits morceaux. Faire de même avec les pommes de terre.
Faire revenir dans un faitout l’échalote dans un peu d’huile d’olive et laisser rissoler 1 à 5 min sans faire brûler. Ajouter les légumes et laisser rissoler 10 à 15 min.
Préparer une sauce blanche avec le basilic, le cumin, le paprika, le piment d’Espelette, le sel et le poivre.
Verser le mélange de légumes dans un plat à gratin, recouvrir avec la sauce et saupoudrer de gruyère râpé. Enfourner 30 min.

Pâtissons aux tomates et persillade

Ingrédients pour 4 personnes
– 1 à 2 pâtissons suivant la grosseurs
– 2 petites tomates
– 4 à 5 gousses d’ail
– 1 petit bouquet de persil
– De l’huile d’olive
– Sel et poivre

Préparation
Préchauffer le four à 200°C et bien huiler la lèchefrite du four.
Découper les pâtissons en tranches épaisses (environ 1.5cm). Il n’est pas nécessaires de les peler. Les déposer sur le lèchefrite, puis les saler et les poivrer. Enfourner pour 20 min.
Préparer la persillade en mixant le persil et l’ail. Couper les tomates en quartiers.
Au bout des 20 min, retourner les pâtissons. La face « collée » à la lèchefrite doit bien caramélisée. Rajouter les bouts de tomates et enfourner pour 20 min.
5 min avant la fin, parsemer de persillade fraîche. Servir sitôt cuits.

Poêlée de pâtisson et de céréales gourmandes

Ingrédients pour 4 personnes
– 2 pâtissons
– 2 pommes
– 2 Cc de curry
– 1 sachet de « Céréales Gourmandes Tipiak » / ou de couscous
– De l’huile d’olive
– 80g environ de raisins secs
– Sel et poivre

Préparation
Peler et découper les pâtissons en dès, puis les faire dorer dans une poêle avec de l’huile d’olive en couvrant.
Lorsqu’ils commencent à changer de couleur, saupoudrer de curry, saler et poivrer.
Ajouter les pommes découpées en dés et laisser mijoter environ 10 minutes à couvert, jusqu’à ce qu’elles deviennent fondantes.
Préparer les céréales ou le couscous comme indiquée sur l’emballage.
Ajouter dans la poêle les raisins secs ainsi que les céréales et mélanger.

Description

Les cucurbitacées sont originaires d’Amérique centrale, où les fruits et surtout les graines étaient consommés par les Indiens il y a environ 9’000 ou 10’000 ans.

En effet, le fruit du pâtisson est en forme de disque et présente un bord ondulé. Sa forme particulière, aplatie, rappelle celle d’une mitre d’évêque ou d’un bonnet d’empereur.

Le pâtisson se décline en plusieurs variétés : blanche, de couleur jaune vif ou orangée.

L’intérêt de ces courges d’été tient au fait qu’elles sont disponibles beaucoup plus tôt en saison. Avec leur chair aqueuse et rafraîchissante, elles se prêtent aussi à de nombreuses préparations culinaires.

Histoire

Les Européens découvrirent les courges à la suite des expéditions de Christophe Colomb dans le Nouveau Monde au XVIè siècle. De très nombreuses variétés trouvèrent leur place dans les jardins botaniques, avant d’être cultivées. Une grande part de leur évolution comme légumes s’est ensuite déroulée en Europe.

Le terme « pâtisson » est apparu au XVIIIe siècle ;  c’est un mot provençal qui vient du vieux français « pastitz », et qui est donné à cette petite courge parce qu’elle ressemble à un gâteau sorti d’un moule à festons.

Le pâtisson fait partie des courges d’été qui englobent la courgette, la courge à cou tors et tous les autres fruits des variétés de courges que l’on récolte avant leur pleine maturité . Le poids du pâtisson varie le plus souvent entre 1 et 2 kg mais le fruit du pâtisson blanc à maturité peut atteindre 25 cm de diamètre et peser jusqu’à 3 kg.

Conservation

La chair du pâtisson montre une plus grande valeur nutritive que celle de la courgette car elle est moins aqueuse que cette dernière. Du blanc laiteux au jaune foncé selon la variété, elle est ferme, légèrement sucrée et a un goût qui rappelle un peu celui de l’artichaut. À maturité, la chair, légèrement farineuse, devient un peu plus sucrée après quelques jours de conservation.

Conservez le pâtisson dans un endroit frais et sec, de préférence pas plus d’une semaine. Les gros pâtissons, quant à eux, se conservent plus longtemps grâce à une peau plus épaisse. Choisissez-les fermes, petits pour les consommer avec la peau ou plus gros pour les farcir. Si vous désirez les congeler, coupez-les en tranches ou en dés avant de les blanchir.

Les pâtissons sont disponibles sur les marchés à partir du mois de juillet jusqu’à septembre-octobre.

En plus de la vitamine A, 
le pâtisson présente aussi du zinc, du magnésium, du cuivre, du fer, et de la vitamine B, PP et C. Grâce à son éventail minéral et vitaminique bien diversifié, il participe efficacement à la couverture des besoins nutritionnels de l’organisme.

Utilisation

Ce légume s’emploie de différentes manières et se combine aisément avec d’autres légumes. On peut le couper en tranches fines ou en dés, puis le cuire à l’étuvée  ou le gratiner. On peut aussi le cuisiner comme la courgette, le blanchir, le farcir ou le préparer en soufflé; il accompagne volailles, viandes et poissons. Lorsque les pâtissons sont petits, il est possible de les confire au vinaigre (pickles) ou de les consommer crus, râpés dans une salade avec des carottes et de la betterave, ou en lamelles de petites dimensions, mélangées avec tomates, oignons ou échalotes, poivrons, olives, c’est délicieux.

On peut aussi servir les fleurs mâles (celles qui ne sont pas au bout du fruit) en salade, dans des omelettes ou ciselées sur des pâtes ; ou encore, les farcir avec une préparation à base de ricotta, de parmesan et œuf battu, assaisonnée de basilic ou d’une autre herbe de son choix.  Les tremper dans une pâte à beignets avant de les frire à la poêle.

En ce qui concerne l’assaisonnement, la marjolaine, le cumin, le persil, l’aneth, le romarin et la sarriette conviennent très bien à la courgette et au pâtisson. Les pâtissons ont un temps de cuisson relativement court : par exemple à l’eau bouillante, on les cuit pendant 15 minutes.

Recettes

Gratin de pâtisson

Ingrédients pour 4 personnes
– 2 pâtissons
– 1 kg de pommes de terre
– 1 échalote
– 1 sauce béchamel
– 1cs d’huile d’oilve
– Paprika
– Cumin
– Piment (facultatif)
– Sel, poivre
– Basilic
– 100g de gruyère râpé

Préparation
Préchauffé le four à 220°C.
Couper les pâtisson en 4, les évider, les peler et les couper en petits morceaux. Faire de même avec les pommes de terre.
Faire revenir dans un faitout l’échalote dans un peu d’huile d’olive et laisser rissoler 1 à 5 min sans faire brûler. Ajouter les légumes et laisser rissoler 10 à 15 min.
Préparer une sauce blanche avec le basilic, le cumin, le paprika, le piment d’Espelette, le sel et le poivre.
Verser le mélange de légumes dans un plat à gratin, recouvrir avec la sauce et saupoudrer de gruyère râpé. Enfourner 30 min.

Pâtissons aux tomates et persillade

Ingrédients pour 4 personnes
– 1 à 2 pâtissons suivant la grosseurs
– 2 petites tomates
– 4 à 5 gousses d’ail
– 1 petit bouquet de persil
– De l’huile d’olive
– Sel et poivre

Préparation
Préchauffer le four à 200°C et bien huiler la lèchefrite du four.
Découper les pâtissons en tranches épaisses (environ 1.5cm). Il n’est pas nécessaires de les peler. Les déposer sur le lèchefrite, puis les saler et les poivrer. Enfourner pour 20 min.
Préparer la persillade en mixant le persil et l’ail. Couper les tomates en quartiers.
Au bout des 20 min, retourner les pâtissons. La face « collée » à la lèchefrite doit bien caramélisée. Rajouter les bouts de tomates et enfourner pour 20 min.
5 min avant la fin, parsemer de persillade fraîche. Servir sitôt cuits.

Poêlée de pâtisson et de céréales gourmandes

Ingrédients pour 4 personnes
– 2 pâtissons
– 2 pommes
– 2 Cc de curry
– 1 sachet de « Céréales Gourmandes Tipiak » / ou de couscous
– De l’huile d’olive
– 80g environ de raisins secs
– Sel et poivre

Préparation
Peler et découper les pâtissons en dès, puis les faire dorer dans une poêle avec de l’huile d’olive en couvrant.
Lorsqu’ils commencent à changer de couleur, saupoudrer de curry, saler et poivrer.
Ajouter les pommes découpées en dés et laisser mijoter environ 10 minutes à couvert, jusqu’à ce qu’elles deviennent fondantes.
Préparer les céréales ou le couscous comme indiquée sur l’emballage.
Ajouter dans la poêle les raisins secs ainsi que les céréales et mélanger.

Description

Les cucurbitacées sont originaires d’Amérique centrale, où les fruits et surtout les graines étaient consommés par les Indiens il y a environ 9’000 ou 10’000 ans.

En effet, le fruit du pâtisson est en forme de disque et présente un bord ondulé. Sa forme particulière, aplatie, rappelle celle d’une mitre d’évêque ou d’un bonnet d’empereur.

Le pâtisson se décline en plusieurs variétés : blanche, de couleur jaune vif ou orangée.

L’intérêt de ces courges d’été tient au fait qu’elles sont disponibles beaucoup plus tôt en saison. Avec leur chair aqueuse et rafraîchissante, elles se prêtent aussi à de nombreuses préparations culinaires.

Histoire

Les Européens découvrirent les courges à la suite des expéditions de Christophe Colomb dans le Nouveau Monde au XVIè siècle. De très nombreuses variétés trouvèrent leur place dans les jardins botaniques, avant d’être cultivées. Une grande part de leur évolution comme légumes s’est ensuite déroulée en Europe.

Le terme « pâtisson » est apparu au XVIIIe siècle ;  c’est un mot provençal qui vient du vieux français « pastitz », et qui est donné à cette petite courge parce qu’elle ressemble à un gâteau sorti d’un moule à festons.

Le pâtisson fait partie des courges d’été qui englobent la courgette, la courge à cou tors et tous les autres fruits des variétés de courges que l’on récolte avant leur pleine maturité . Le poids du pâtisson varie le plus souvent entre 1 et 2 kg mais le fruit du pâtisson blanc à maturité peut atteindre 25 cm de diamètre et peser jusqu’à 3 kg.

Conservation

La chair du pâtisson montre une plus grande valeur nutritive que celle de la courgette car elle est moins aqueuse que cette dernière. Du blanc laiteux au jaune foncé selon la variété, elle est ferme, légèrement sucrée et a un goût qui rappelle un peu celui de l’artichaut. À maturité, la chair, légèrement farineuse, devient un peu plus sucrée après quelques jours de conservation.

Conservez le pâtisson dans un endroit frais et sec, de préférence pas plus d’une semaine. Les gros pâtissons, quant à eux, se conservent plus longtemps grâce à une peau plus épaisse. Choisissez-les fermes, petits pour les consommer avec la peau ou plus gros pour les farcir. Si vous désirez les congeler, coupez-les en tranches ou en dés avant de les blanchir.

Les pâtissons sont disponibles sur les marchés à partir du mois de juillet jusqu’à septembre-octobre.

En plus de la vitamine A, 
le pâtisson présente aussi du zinc, du magnésium, du cuivre, du fer, et de la vitamine B, PP et C. Grâce à son éventail minéral et vitaminique bien diversifié, il participe efficacement à la couverture des besoins nutritionnels de l’organisme.

Utilisation

Ce légume s’emploie de différentes manières et se combine aisément avec d’autres légumes. On peut le couper en tranches fines ou en dés, puis le cuire à l’étuvée  ou le gratiner. On peut aussi le cuisiner comme la courgette, le blanchir, le farcir ou le préparer en soufflé; il accompagne volailles, viandes et poissons. Lorsque les pâtissons sont petits, il est possible de les confire au vinaigre (pickles) ou de les consommer crus, râpés dans une salade avec des carottes et de la betterave, ou en lamelles de petites dimensions, mélangées avec tomates, oignons ou échalotes, poivrons, olives, c’est délicieux.

On peut aussi servir les fleurs mâles (celles qui ne sont pas au bout du fruit) en salade, dans des omelettes ou ciselées sur des pâtes ; ou encore, les farcir avec une préparation à base de ricotta, de parmesan et œuf battu, assaisonnée de basilic ou d’une autre herbe de son choix.  Les tremper dans une pâte à beignets avant de les frire à la poêle.

En ce qui concerne l’assaisonnement, la marjolaine, le cumin, le persil, l’aneth, le romarin et la sarriette conviennent très bien à la courgette et au pâtisson. Les pâtissons ont un temps de cuisson relativement court : par exemple à l’eau bouillante, on les cuit pendant 15 minutes.

Recettes

Gratin de pâtisson

Ingrédients pour 4 personnes
– 2 pâtissons
– 1 kg de pommes de terre
– 1 échalote
– 1 sauce béchamel
– 1cs d’huile d’oilve
– Paprika
– Cumin
– Piment (facultatif)
– Sel, poivre
– Basilic
– 100g de gruyère râpé

Préparation
Préchauffé le four à 220°C.
Couper les pâtisson en 4, les évider, les peler et les couper en petits morceaux. Faire de même avec les pommes de terre.
Faire revenir dans un faitout l’échalote dans un peu d’huile d’olive et laisser rissoler 1 à 5 min sans faire brûler. Ajouter les légumes et laisser rissoler 10 à 15 min.
Préparer une sauce blanche avec le basilic, le cumin, le paprika, le piment d’Espelette, le sel et le poivre.
Verser le mélange de légumes dans un plat à gratin, recouvrir avec la sauce et saupoudrer de gruyère râpé. Enfourner 30 min.

Pâtissons aux tomates et persillade

Ingrédients pour 4 personnes
– 1 à 2 pâtissons suivant la grosseurs
– 2 petites tomates
– 4 à 5 gousses d’ail
– 1 petit bouquet de persil
– De l’huile d’olive
– Sel et poivre

Préparation
Préchauffer le four à 200°C et bien huiler la lèchefrite du four.
Découper les pâtissons en tranches épaisses (environ 1.5cm). Il n’est pas nécessaires de les peler. Les déposer sur le lèchefrite, puis les saler et les poivrer. Enfourner pour 20 min.
Préparer la persillade en mixant le persil et l’ail. Couper les tomates en quartiers.
Au bout des 20 min, retourner les pâtissons. La face « collée » à la lèchefrite doit bien caramélisée. Rajouter les bouts de tomates et enfourner pour 20 min.
5 min avant la fin, parsemer de persillade fraîche. Servir sitôt cuits.

Poêlée de pâtisson et de céréales gourmandes

Ingrédients pour 4 personnes
– 2 pâtissons
– 2 pommes
– 2 Cc de curry
– 1 sachet de « Céréales Gourmandes Tipiak » / ou de couscous
– De l’huile d’olive
– 80g environ de raisins secs
– Sel et poivre

Préparation
Peler et découper les pâtissons en dès, puis les faire dorer dans une poêle avec de l’huile d’olive en couvrant.
Lorsqu’ils commencent à changer de couleur, saupoudrer de curry, saler et poivrer.
Ajouter les pommes découpées en dés et laisser mijoter environ 10 minutes à couvert, jusqu’à ce qu’elles deviennent fondantes.
Préparer les céréales ou le couscous comme indiquée sur l’emballage.
Ajouter dans la poêle les raisins secs ainsi que les céréales et mélanger.