Le panais

Télécharger fichier

Téléchargement

Description

Le panais est une plante herbacée à racine charnue, appartenant à la famille des Apiacées (Ombellifères). Il a une racine plus ou moins longue, de couleur blanc-crème.

Étant très sucré, le panais a servi à la préparation de sirops, de confitures, de vin et même d’une farine à pâtisserie.

De nos jours, le panais est cultivé surtout en Grande-Bretagne et dans les pays nordiques.

Histoire

Sa culture était autrefois très répandue comme légume, et comme plante fourragère surtout dans les régions atlantiques, comme la Bretagne. Le panais vient du bassin méditerranéen et des régions plus à l’est, jusqu’aux montagnes du Caucase.

Ce sont les Romains qui ont fait connaître la plante cultivée, mais on ne sait pas quand le panais a été domestiqué et comment il s’est diffusé en Europe de l’Ouest. Dans les textes de l’Antiquité grecque et romaine, le nom latin de pastinaca désignait autant le panais que la carotte, ce qui a créé une confusion entre les deux légumes.

La distinction entre les deux plantes, qui appartiennent à la même famille botanique, n’était toujours pas claire à la fin de la Renaissance.

Conservation

Vous pouvez conserver le panais deux semaines au réfrigérateur dans un sac de plastique perforé ou ouvert. Très résistant au froid, il peut être laissé en pleine terre tout l’hiver.

Malgré une chair peu colorée, le panais renferme un grand nombre de nutriments: parmi les minéraux les plus importants, nous trouvons le potassium, le manganèse, le magnésium, le phosphore et le cuivre. Plusieurs vitamines sont également présentes dans ce légume racine, soit la vitamine C, en plus grande quantité que chez la carotte, et les vitamines E, B1 et B9.

Utilisation

Le panais est une racine potagère cultivée comme la carotte et cuisinée comme celle-ci: en purée, en potage, en gratin ou pour donner du goût au pot-au-feu. Le panais supporte tout type de cuisson: il est très facile à préparer à la vapeur, en chips, sauté ou grillé au four. Il offre également l’avantage de cuire plus vite que la carotte ou la pomme de terre. On peut aussi le servir cru, râpé avec de l’huile de colza et du citron.

Le panais se marie très bien avec toutes les épices.

Recettes

Frites de panais caramélisées au miel et aux épices

Ingrédients ( 4 pers.)
– 1 kg de panais
– 6 cs d’huile d’olive
– 2 cc de coriandre moulue
– 1 cs de cumin moulu
– 2 cs de miel liquide (acacia)
– Poivre du moulin, fleur de sel

Préparation
Préchauffer votre four à 210°C.
Peler les panais, les laver et les couper en forme de grosses frites. les Sécher sur un papier absorbant puis les mettre dans un grand saladier.
Dans un petit bol, mélanger l’huile d’olive, les épices le poivre du moulin et le miel, verser sur les panais et mélanger bien.
Mettre les panais sur une seule couche sur une plaque de cuisson. Enfourner de 15 à 20 min environ, jusqu’à ce que les panais soient tendres (tester avec la pointe d’un couteau). Saupoudrer de fleur de sel et servir immédiatement.

Soupe de panais et pommes au safran et cumin

Ingrédients ( 6 pers.)
– 1 pincée de safran
– 100 g d’oignons hachés
– 2 cs d’huile d’olive
– 800 g de panais épluchés et coupés en morceaux
– 250 g de pommes (Boskoop) épluchées et coupées en morceaux
– 2 cc de cumin
– Sel, poivre

Préparation
Mettre le safran dans 2 cs d’eau chaude. Laissez reposer.
Dans une cocotte, faire suer les oignons dans l’huile d’olive, ajouter les panais, cuir quelques minutes puis verser 1 litre d’eau. Cuir 30 min puis ajouter les pommes et poursuivre la cuisson 10 min.
Hors du feu, mixer la soupe, ajouter l’eau safranée, un peu d’eau si le mélange est trop épais, ainsi que le cumin. Saler et poivrer. et servir la soupe bien chaude.

Description

Le panais est une plante herbacée à racine charnue, appartenant à la famille des Apiacées (Ombellifères). Il a une racine plus ou moins longue, de couleur blanc-crème.

Étant très sucré, le panais a servi à la préparation de sirops, de confitures, de vin et même d’une farine à pâtisserie.

De nos jours, le panais est cultivé surtout en Grande-Bretagne et dans les pays nordiques.

Histoire

Sa culture était autrefois très répandue comme légume, et comme plante fourragère surtout dans les régions atlantiques, comme la Bretagne. Le panais vient du bassin méditerranéen et des régions plus à l’est, jusqu’aux montagnes du Caucase.

Ce sont les Romains qui ont fait connaître la plante cultivée, mais on ne sait pas quand le panais a été domestiqué et comment il s’est diffusé en Europe de l’Ouest. Dans les textes de l’Antiquité grecque et romaine, le nom latin de pastinaca désignait autant le panais que la carotte, ce qui a créé une confusion entre les deux légumes.

La distinction entre les deux plantes, qui appartiennent à la même famille botanique, n’était toujours pas claire à la fin de la Renaissance.

Conservation

Vous pouvez conserver le panais deux semaines au réfrigérateur dans un sac de plastique perforé ou ouvert. Très résistant au froid, il peut être laissé en pleine terre tout l’hiver.

Malgré une chair peu colorée, le panais renferme un grand nombre de nutriments: parmi les minéraux les plus importants, nous trouvons le potassium, le manganèse, le magnésium, le phosphore et le cuivre. Plusieurs vitamines sont également présentes dans ce légume racine, soit la vitamine C, en plus grande quantité que chez la carotte, et les vitamines E, B1 et B9.

Utilisation

Le panais est une racine potagère cultivée comme la carotte et cuisinée comme celle-ci: en purée, en potage, en gratin ou pour donner du goût au pot-au-feu. Le panais supporte tout type de cuisson: il est très facile à préparer à la vapeur, en chips, sauté ou grillé au four. Il offre également l’avantage de cuire plus vite que la carotte ou la pomme de terre. On peut aussi le servir cru, râpé avec de l’huile de colza et du citron.

Le panais se marie très bien avec toutes les épices.

Recettes

Frites de panais caramélisées au miel et aux épices

Ingrédients ( 4 pers.)
– 1 kg de panais
– 6 cs d’huile d’olive
– 2 cc de coriandre moulue
– 1 cs de cumin moulu
– 2 cs de miel liquide (acacia)
– Poivre du moulin, fleur de sel

Préparation
Préchauffer votre four à 210°C.
Peler les panais, les laver et les couper en forme de grosses frites. les Sécher sur un papier absorbant puis les mettre dans un grand saladier.
Dans un petit bol, mélanger l’huile d’olive, les épices le poivre du moulin et le miel, verser sur les panais et mélanger bien.
Mettre les panais sur une seule couche sur une plaque de cuisson. Enfourner de 15 à 20 min environ, jusqu’à ce que les panais soient tendres (tester avec la pointe d’un couteau). Saupoudrer de fleur de sel et servir immédiatement.

Soupe de panais et pommes au safran et cumin

Ingrédients ( 6 pers.)
– 1 pincée de safran
– 100 g d’oignons hachés
– 2 cs d’huile d’olive
– 800 g de panais épluchés et coupés en morceaux
– 250 g de pommes (Boskoop) épluchées et coupées en morceaux
– 2 cc de cumin
– Sel, poivre

Préparation
Mettre le safran dans 2 cs d’eau chaude. Laissez reposer.
Dans une cocotte, faire suer les oignons dans l’huile d’olive, ajouter les panais, cuir quelques minutes puis verser 1 litre d’eau. Cuir 30 min puis ajouter les pommes et poursuivre la cuisson 10 min.
Hors du feu, mixer la soupe, ajouter l’eau safranée, un peu d’eau si le mélange est trop épais, ainsi que le cumin. Saler et poivrer. et servir la soupe bien chaude.

Description

Le panais est une plante herbacée à racine charnue, appartenant à la famille des Apiacées (Ombellifères). Il a une racine plus ou moins longue, de couleur blanc-crème.

Étant très sucré, le panais a servi à la préparation de sirops, de confitures, de vin et même d’une farine à pâtisserie.

De nos jours, le panais est cultivé surtout en Grande-Bretagne et dans les pays nordiques.

Histoire

Sa culture était autrefois très répandue comme légume, et comme plante fourragère surtout dans les régions atlantiques, comme la Bretagne. Le panais vient du bassin méditerranéen et des régions plus à l’est, jusqu’aux montagnes du Caucase.

Ce sont les Romains qui ont fait connaître la plante cultivée, mais on ne sait pas quand le panais a été domestiqué et comment il s’est diffusé en Europe de l’Ouest. Dans les textes de l’Antiquité grecque et romaine, le nom latin de pastinaca désignait autant le panais que la carotte, ce qui a créé une confusion entre les deux légumes.

La distinction entre les deux plantes, qui appartiennent à la même famille botanique, n’était toujours pas claire à la fin de la Renaissance.

Conservation

Vous pouvez conserver le panais deux semaines au réfrigérateur dans un sac de plastique perforé ou ouvert. Très résistant au froid, il peut être laissé en pleine terre tout l’hiver.

Malgré une chair peu colorée, le panais renferme un grand nombre de nutriments: parmi les minéraux les plus importants, nous trouvons le potassium, le manganèse, le magnésium, le phosphore et le cuivre. Plusieurs vitamines sont également présentes dans ce légume racine, soit la vitamine C, en plus grande quantité que chez la carotte, et les vitamines E, B1 et B9.

Utilisation

Le panais est une racine potagère cultivée comme la carotte et cuisinée comme celle-ci: en purée, en potage, en gratin ou pour donner du goût au pot-au-feu. Le panais supporte tout type de cuisson: il est très facile à préparer à la vapeur, en chips, sauté ou grillé au four. Il offre également l’avantage de cuire plus vite que la carotte ou la pomme de terre. On peut aussi le servir cru, râpé avec de l’huile de colza et du citron.

Le panais se marie très bien avec toutes les épices.

Recettes

Frites de panais caramélisées au miel et aux épices

Ingrédients ( 4 pers.)
– 1 kg de panais
– 6 cs d’huile d’olive
– 2 cc de coriandre moulue
– 1 cs de cumin moulu
– 2 cs de miel liquide (acacia)
– Poivre du moulin, fleur de sel

Préparation
Préchauffer votre four à 210°C.
Peler les panais, les laver et les couper en forme de grosses frites. les Sécher sur un papier absorbant puis les mettre dans un grand saladier.
Dans un petit bol, mélanger l’huile d’olive, les épices le poivre du moulin et le miel, verser sur les panais et mélanger bien.
Mettre les panais sur une seule couche sur une plaque de cuisson. Enfourner de 15 à 20 min environ, jusqu’à ce que les panais soient tendres (tester avec la pointe d’un couteau). Saupoudrer de fleur de sel et servir immédiatement.

Soupe de panais et pommes au safran et cumin

Ingrédients ( 6 pers.)
– 1 pincée de safran
– 100 g d’oignons hachés
– 2 cs d’huile d’olive
– 800 g de panais épluchés et coupés en morceaux
– 250 g de pommes (Boskoop) épluchées et coupées en morceaux
– 2 cc de cumin
– Sel, poivre

Préparation
Mettre le safran dans 2 cs d’eau chaude. Laissez reposer.
Dans une cocotte, faire suer les oignons dans l’huile d’olive, ajouter les panais, cuir quelques minutes puis verser 1 litre d’eau. Cuir 30 min puis ajouter les pommes et poursuivre la cuisson 10 min.
Hors du feu, mixer la soupe, ajouter l’eau safranée, un peu d’eau si le mélange est trop épais, ainsi que le cumin. Saler et poivrer. et servir la soupe bien chaude.