La pomme de terre nouvelle

Télécharger fichier

Description

La pomme de terre est un tubercule fait de l’extrémité renflée de tiges souterraines (stolons).

Comme grande culture, on la trouve seulement au milieu du XIXème siècle.
Aujourd’hui, il existe des milliers de variétés de pommes de terre de formes, de couleurs et de saveurs différentes. Les paysans des Andes en cultivent environ 3000 variétés.

La pomme de terre dite nouvelle est récoltée à la fin de sa croissance mais pas de sa maturation. Dans notre région, ils existent plusieurs variétés de pommes de terre qui conviennent pour être récoltées précocement, par exemple la Lady Felicia, la Lady Cristel, la Pitta, et l’Agata. La pomme de terre nouvelle a une faible teneur en amidon et une peau très fine. Elle n’est donc pas destinée à la conservation.

À maturité, elle devient une pomme de terre de garde. La pomme de terre nouvelle Agata que nous cultivons au domaine est une variété de forme allongée, à la peau jaune et à la chair jaune pâle.

Histoire

Elle est originaire des Andes. Elle est née au moins 2 000 ans avant notre ère, sous le nom de «papa». Les Espagnols l’amenèrent en Europe au milieu du XVIème siècle, la rebaptisant «batata». Elles furent ensuite introduites en Amérique du Nord par les colons européens au XVIIème siècle.

En France, elle était cultivée comme curiosité dans les jardins et longtemps réservée aux cochons.

Elle prit le nom de « patate » et dans les hautes sphères on la considérait comme malsaines; seul le peuple appréciait ses vertues rassasiantes. Sa culture ne commença à se répandre qu’à la fin du XVIIIème siècle, sous l’impulsion de l’agronome et apothicaire militaire Antoine-Augustin Parmentier qui persuada Louis XVI de son utilité pour lutter contre la famine.

Conservation

Attention, ne jamais laisser les pommes de terre exposées à la lumière, elles verdissent et deviennent impropres à la consommation du fait de la production de solanine, une substance toxique.

La pomme de terre nouvelle se conserve dans un sac en papier tout au plus une semaine dans le bac à légumes du réfrigérateur. Aussi fragile qu’un fruit, elle perd rapidement de sa saveur et de ses qualités nutritionnelles.

La pomme de terre est riche en amidon, protéines, sels minéraux (fer, potassium, phosphore), vitamine B1 et C (surtout les nouvelles), ainsi qu’en fibres alimentaires. Au XIXème siècle, elle permit de su

Utilisation

Les pommes de terre nouvelles sont idéales pour les salades et le four, elles demeurent fermes à la cuisson. Elles se prêtent également à la cuisson à l’eau, à la vapeur, en papillote, ou sautées.

Pour une cuisson à l’eau, plongez-les dans l’eau froide salée. Pour les faire sauter, rincez-les et essuyez-les après les avoir tranchée afin de les débarrasser de l’amidon qui accrocherait à la poêle. Inutile d’enlever la peau très fine des patates nouvelles. L’Agata a la particularité d’être très fondante.

Recette

Pommes de terre nouvelles et oignons nouveaux sautés au thym

Ingrédients
– 800g de pommes de terre nouvelles
– 200g d’oignons nouveaux
– 1 cs de feuilles de thym fraîches ou mélange d’herbes de Provence
– 1 cs d’huile d’olive
– 50g de beurre
– Poivre et fleur de sel.

Préparation
Brossez les pommes de terre sous l’eau claire, puis essuyez les dans un torchon.
Supprimer les extrémités des oignons, les rincer et les essuyer.
Faire fondre le beurre dans une sauteuse avec l’huile. Ajouter les pommes de terre, et les faire sauter pendant une vingtaine de minutes, jusqu’à ce qu’elles commencent à être dorées et à pouvoir être piquées à la fourchette.
Ajouter les oignons, le thym ou le mélange d’herbes de Provence, et une grosse pincée de fleur de sel. Poursuiver la cuisson une dizaine de minutes en remuant régulièrement jusqu’à ce que les oignons soient cuits.

Description

La pomme de terre est un tubercule fait de l’extrémité renflée de tiges souterraines (stolons).

Comme grande culture, on la trouve seulement au milieu du XIXème siècle.
Aujourd’hui, il existe des milliers de variétés de pommes de terre de formes, de couleurs et de saveurs différentes. Les paysans des Andes en cultivent environ 3000 variétés.

La pomme de terre dite nouvelle est récoltée à la fin de sa croissance mais pas de sa maturation. Dans notre région, ils existent plusieurs variétés de pommes de terre qui conviennent pour être récoltées précocement, par exemple la Lady Felicia, la Lady Cristel, la Pitta, et l’Agata. La pomme de terre nouvelle a une faible teneur en amidon et une peau très fine. Elle n’est donc pas destinée à la conservation.

À maturité, elle devient une pomme de terre de garde. La pomme de terre nouvelle Agata que nous cultivons au domaine est une variété de forme allongée, à la peau jaune et à la chair jaune pâle.

Histoire

Elle est originaire des Andes. Elle est née au moins 2 000 ans avant notre ère, sous le nom de «papa». Les Espagnols l’amenèrent en Europe au milieu du XVIème siècle, la rebaptisant «batata». Elles furent ensuite introduites en Amérique du Nord par les colons européens au XVIIème siècle.

En France, elle était cultivée comme curiosité dans les jardins et longtemps réservée aux cochons.

Elle prit le nom de « patate » et dans les hautes sphères on la considérait comme malsaines; seul le peuple appréciait ses vertues rassasiantes. Sa culture ne commença à se répandre qu’à la fin du XVIIIème siècle, sous l’impulsion de l’agronome et apothicaire militaire Antoine-Augustin Parmentier qui persuada Louis XVI de son utilité pour lutter contre la famine.

Conservation

Attention, ne jamais laisser les pommes de terre exposées à la lumière, elles verdissent et deviennent impropres à la consommation du fait de la production de solanine, une substance toxique.

La pomme de terre nouvelle se conserve dans un sac en papier tout au plus une semaine dans le bac à légumes du réfrigérateur. Aussi fragile qu’un fruit, elle perd rapidement de sa saveur et de ses qualités nutritionnelles.

La pomme de terre est riche en amidon, protéines, sels minéraux (fer, potassium, phosphore), vitamine B1 et C (surtout les nouvelles), ainsi qu’en fibres alimentaires. Au XIXème siècle, elle permit de su

Utilisation

Les pommes de terre nouvelles sont idéales pour les salades et le four, elles demeurent fermes à la cuisson. Elles se prêtent également à la cuisson à l’eau, à la vapeur, en papillote, ou sautées.

Pour une cuisson à l’eau, plongez-les dans l’eau froide salée. Pour les faire sauter, rincez-les et essuyez-les après les avoir tranchée afin de les débarrasser de l’amidon qui accrocherait à la poêle. Inutile d’enlever la peau très fine des patates nouvelles. L’Agata a la particularité d’être très fondante.

Recette

Pommes de terre nouvelles et oignons nouveaux sautés au thym

Ingrédients
– 800g de pommes de terre nouvelles
– 200g d’oignons nouveaux
– 1 cs de feuilles de thym fraîches ou mélange d’herbes de Provence
– 1 cs d’huile d’olive
– 50g de beurre
– Poivre et fleur de sel.

Préparation
Brossez les pommes de terre sous l’eau claire, puis essuyez les dans un torchon.
Supprimer les extrémités des oignons, les rincer et les essuyer.
Faire fondre le beurre dans une sauteuse avec l’huile. Ajouter les pommes de terre, et les faire sauter pendant une vingtaine de minutes, jusqu’à ce qu’elles commencent à être dorées et à pouvoir être piquées à la fourchette.
Ajouter les oignons, le thym ou le mélange d’herbes de Provence, et une grosse pincée de fleur de sel. Poursuiver la cuisson une dizaine de minutes en remuant régulièrement jusqu’à ce que les oignons soient cuits.

Description

La pomme de terre est un tubercule fait de l’extrémité renflée de tiges souterraines (stolons).

Comme grande culture, on la trouve seulement au milieu du XIXème siècle.
Aujourd’hui, il existe des milliers de variétés de pommes de terre de formes, de couleurs et de saveurs différentes. Les paysans des Andes en cultivent environ 3000 variétés.

La pomme de terre dite nouvelle est récoltée à la fin de sa croissance mais pas de sa maturation. Dans notre région, ils existent plusieurs variétés de pommes de terre qui conviennent pour être récoltées précocement, par exemple la Lady Felicia, la Lady Cristel, la Pitta, et l’Agata. La pomme de terre nouvelle a une faible teneur en amidon et une peau très fine. Elle n’est donc pas destinée à la conservation.

À maturité, elle devient une pomme de terre de garde. La pomme de terre nouvelle Agata que nous cultivons au domaine est une variété de forme allongée, à la peau jaune et à la chair jaune pâle.

Histoire

Elle est originaire des Andes. Elle est née au moins 2 000 ans avant notre ère, sous le nom de «papa». Les Espagnols l’amenèrent en Europe au milieu du XVIème siècle, la rebaptisant «batata». Elles furent ensuite introduites en Amérique du Nord par les colons européens au XVIIème siècle.

En France, elle était cultivée comme curiosité dans les jardins et longtemps réservée aux cochons.

Elle prit le nom de « patate » et dans les hautes sphères on la considérait comme malsaines; seul le peuple appréciait ses vertues rassasiantes. Sa culture ne commença à se répandre qu’à la fin du XVIIIème siècle, sous l’impulsion de l’agronome et apothicaire militaire Antoine-Augustin Parmentier qui persuada Louis XVI de son utilité pour lutter contre la famine.

Conservation

Attention, ne jamais laisser les pommes de terre exposées à la lumière, elles verdissent et deviennent impropres à la consommation du fait de la production de solanine, une substance toxique.

La pomme de terre nouvelle se conserve dans un sac en papier tout au plus une semaine dans le bac à légumes du réfrigérateur. Aussi fragile qu’un fruit, elle perd rapidement de sa saveur et de ses qualités nutritionnelles.

La pomme de terre est riche en amidon, protéines, sels minéraux (fer, potassium, phosphore), vitamine B1 et C (surtout les nouvelles), ainsi qu’en fibres alimentaires. Au XIXème siècle, elle permit de su

Utilisation

Les pommes de terre nouvelles sont idéales pour les salades et le four, elles demeurent fermes à la cuisson. Elles se prêtent également à la cuisson à l’eau, à la vapeur, en papillote, ou sautées.

Pour une cuisson à l’eau, plongez-les dans l’eau froide salée. Pour les faire sauter, rincez-les et essuyez-les après les avoir tranchée afin de les débarrasser de l’amidon qui accrocherait à la poêle. Inutile d’enlever la peau très fine des patates nouvelles. L’Agata a la particularité d’être très fondante.

Recette

Pommes de terre nouvelles et oignons nouveaux sautés au thym

Ingrédients
– 800g de pommes de terre nouvelles
– 200g d’oignons nouveaux
– 1 cs de feuilles de thym fraîches ou mélange d’herbes de Provence
– 1 cs d’huile d’olive
– 50g de beurre
– Poivre et fleur de sel.

Préparation
Brossez les pommes de terre sous l’eau claire, puis essuyez les dans un torchon.
Supprimer les extrémités des oignons, les rincer et les essuyer.
Faire fondre le beurre dans une sauteuse avec l’huile. Ajouter les pommes de terre, et les faire sauter pendant une vingtaine de minutes, jusqu’à ce qu’elles commencent à être dorées et à pouvoir être piquées à la fourchette.
Ajouter les oignons, le thym ou le mélange d’herbes de Provence, et une grosse pincée de fleur de sel. Poursuiver la cuisson une dizaine de minutes en remuant régulièrement jusqu’à ce que les oignons soient cuits.